LE CHEF

Pour sa première saison, l’opération Culin’Aires est heureuse d’accueillir le chef 3 étoiles Marc Veyrat. Maître du bouillon de légumes et du végétal, Marc Veyrat signe sa cuisine d’un coup de génie capable, pour chaque plat, d’une rectification sel / sucre idéale.
Avec le chef, les saveurs ont toujours leur place : le sucré, l’acide et le salé, ainsi que l’astringent et l’amer, très exigeantes. Dans les cuisines de Marc Veyrat, le végétal devient un premier pas, le premier chapitre d’une aventure, la porte vers un univers extraordinaire. Entrez…

MARC VEYRAT... COMMENT VIVEZ-VOUS CULIN’AIRES ?

« C’est une aventure folle, jamais je n’aurai cru y participer. Rendez-vous compte : mettre l’accent sur la culinarité au service des personnes qui voyagent et qui sont loin de chez elles ! »
Tout juste auréolé de sa très prestigieuse troisième étoile, le chef Marc Veyrat a travaillé sa cuisine pour Culin’Aires, de façon à relever un défi : l’adapter aux codes et modes de consommation de la restauration sur autoroute.

QU’ALLONS-NOUS DECOUVRIR DE VOTRE CUISINE ?

« Certainement un des grands principes : jamais plus de trois saveurs à la fois, des produits respectés, bref la nature dans l’assiette. »
Piloté par quatre acteurs phares du marché, Culin’Aires est une aventure fédératrice. Le projet est novateur, intelligent, humain. Dès le premier instant, il a fait saliver le chef Marc Veyrat et lui a donné envie de s’investir.

MAIS ENCORE ?

« Pour mon second sandwich sur les autoroutes, comme pour le premier, j’ai sélectionné des produits français, sans OGM, on a même un pain issu d’une farine Label Rouge ! »
La seconde phase de l’opération Culin’Aires, placée sous le signe de l’été, met à l’honneur un sandwich et une salade detox à l’esprit gastronomique.

UN SANDWICH MARC VEYRAT C’EST QUOI ?

« D’abord c’est un sandwich généreux... Nous ne sommes pas là pour se manger les doigts après deux bouchées ! »

ET LE PAIN ?

« Attendez, je n’ai pas fini ! Le pain a toute sa place ! J’ai voulu un pain aux graines, passé au four deux minutes de plus que d’habitude. J’aime les arômes de caramel, de café torréfié... C’est ça un pain bien cuit ! »

ET LE PLAT ?

« Comme pour la première recette c’est dans mon restaurant de Manigod que nous avons imaginé cette Salade Detox. Tout d’abord une lentille cuite dans un court bouillon aux agrumes, elles sont parfumées de zestes d’orange. Pour lier le tout, une crème légère au curcuma subtilement épicée. Quelques feuilles de sucrine, qui dansent avec une réduction de sirop de grenade, et pour couronner le tout: Un oeuf dur provenant d’une poule, élevée en plein air. »


ÇA SE MANGE COMMENT ?

« Allez au fond ! Avec la cuillère, mélangez les trois saveurs... On vous l’a dit, c’est le secret de ma cuisine! Jamais plus de trois saveurs à la fois... »

VOUS ALLEZ VENIR SUR LES AUTOROUTES ?

« Oui, absolument ! Je viens rencontrer les équipes de restauration et les voyageurs et serai sur les aires d’autoroutes dès le 3 Juillet à Orléans A10, le 4 juillet à Montélimar A7, le 10 Juillet à Troyes A5 et nous terminerons notre voyage le 11 Juillet à Macon A6!
J’ai beaucoup de respect pour les routiers, les VRP, les usagers de la route... Eux savent où il faut aller pour bien manger! Et ce sera sur les aires d’autoroutes Areas, Autogrill, Sighor et SSP, vous verrez ce que je vous dis ! »

Entrevue avec Marc Veyrat

LA 3ÈME ÉTOILE D’UN CHEF SURDOUÉ

Lundi 5 février 2018, le guide Michelin a dévoilé son palmarès annuel et annoncé que Marc Veyrat, 67 ans, obtenait cette année une troisième étoile. Seul chef au monde à avoir déjà deux fois décroché la perfection Gault & Millau – deux 20/20, l’un à l’Auberge de l’Eridan, l’autre à La Ferme de mon Père – Marc Veyrat a également déjà été deux fois titulaire de trois étoiles Michelin. L’année 2018 lui offre de les retrouver et couronne ainsi la cuisine qu’il crée dans sa Maison des Bois, à Manigod, en plein massif des Aravis, face au mont Blanc. Des herbes, du vrai, du sauvage, de la poésie, de la délicatesse, de la puissance… fermez les yeux… savourez.