CULIN'AIRES ?

Une experience audacieuse, un vecteur de plaisir
Pour la seconde année consécutive, Culin’Aires investit les restaurants du réseau d’autoroutes françaises et propose à tou.te.s de vivre une expérience gastronomique exclusive, de goûter à une cuisine truffée de produits naturels de proximité, partagée avec bonheur pour permettre à toutes les papilles de renouer avec l’art de la table et le goût de la cuisine traditionnelle française. Place au simple, au bon, au beau… Dans les règles de l’art, sans viser l’esbroufe, le chef Marc Veyrat se concentre sur l’essentiel, ce que nous sommes en droit d’attendre d’un chef : l’excellence dans la réalisation, le plaisir, le partage.

LA PREUVE PAR 3

1

LE PARTAGE

Culin’Aires est un projet commun, celui de quatre sociétés spécialistes de la restauration dans l’univers du voyage : Areas, Autogrill, Sighor et SSP. Ensemble, elles décident d’apporter la gastronomie sur l’autoroute. Comment ?

  • En travaillant main dans la main
  • En invitant le chef étoilé Marc Veyrat à cuisiner pour les voyageurs.
  • En veillant à ce que son offre soit accessible, grâce à un prix unique, juste, raisonnable et raisonné, pour toute la France.
2

LE PLAISIR

Culin’Aires a plusieurs objectifs : apporter encore plus de goût à la pause repas, permettre à tou.te.s de prendre le temps de manger assis, ensemble ; transmettre l’art de vivre à la française, valoriser les produits de qualité et l’amour du terroir au cœur même de la restauration sur autoroute.
3

L'EXCELLENCE

LE SANDWICH AIL & FINES HERBES :
Pain aux farines sélectionnées de qualité • fromage frais crémeux • ail des ours • petits pois • fines herbes • filet de dinde 100% français mariné dans le thym et le citron.

Onctuosité + fraîcheur + univers suave des collines de Provence

LE PLAT BŒUF CAROTTES :
morceaux de bœuf saisis, presque caramélisés • marinade « secret du chef » • carottes fondantes et parfumées.

Générosité + gourmandise + réconfort d’un plat emblématique, l’un des incontournables de l’Encyclopédie culinaire d’Auguste Escoffier